Comprendre le Mecp2

 

titmecp2.png

(sources: WIKIPÉDIA,  INSERM et ANR).

 

MECP2 (methyl CpG binding protein 2 (Rett syndrome)) est un gène qui « code » la protéine du même nom. MECP2 est essentielle pour le fonctionnement normal des cellules nerveuses. La protéine a une importance particulière pour les cellules nerveuses matures, où elle est présente à de hauts niveaux. La protéine MECP2 a pour rôle de « stopper » (en les « refoulant » ou en les « mettant en sourdine») différents gènes. Cela permet d'éviter aux gènes de fabriquer des protéines quand celles-ci ne sont pas nécessaires. Une récente recherche a montré que MECP2 peut aussi « activer » d'autres gènes. Le MECP2 se situe sur le bras (q) du chromosome X.

 

 

MECP2, chef d'orchestre inopérant

L'origine génétique du syndrome de Rett a été démontrée en 1999 par une équipe américaine qui a identifié la mutation d'un gène porté le chromosome sexuel X : le gène MECP2. Il s'agit d'une néo-mutation, c'est-à-dire une mutation qui n'est pas portée par la mère ou le père, mais qui apparaît chez l'embryon au moment de la fécondation (à cause d'une seule cellule germinale anormale). La mutation du gène MECP2 concerne 95% des enfants touchés par le syndrome. Chez les 5% restants, la mutation est absente et l’origine de la maladie reste inconnue.

Depuis la découverte du gène MECP2, des recherches ont permis de comprendre le rôle de la protéine pour laquelle il code : celle-ci aurait une fonction importante dans les neurones matures, dont elle favoriserait le fonctionnement harmonieux. Dans le syndrome de Rett, la mutation du gène rendrait la protéine inopérante et le système nerveux serait incapable de fonctionner normalement.

Les nombreuses mutations de MECP2
 
Depuis 1999, de nombreuses mutations du gène MECP2 ont été identifiées. Parmi elles, certaines sont responsables du syndrome de Rett. D'autres causent des maladies du développement cérébral différentes, qui peuvent toucher les deux sexes.
 
Cette diversité d'entités cliniques incite les chercheurs à parler aujourd'hui de MECP2-pathies, c'est-à-dire un ensemble de maladies du fonctionnement cérébral qui partagent une composante génétique commune.
 
Cette diversité prouve en outre le rôle clé du gène, véritable chef d'orchestre de l'organisation du système nerveux central. La parfaite compréhension de son rôle dans l'organisme pourra non seulement être utile aux malades atteints de MECP2-pathies, mais elle pourra aussi être utile à l'ensemble des neurosciences et des maladies du cerveau.

Le syndrome de Rett représente le prototype de ces pathologies et compte pour 10% des cas de déficience intellectuelle d'origine génétique chez la femme. Le gène causatif est Mecp2, codant pour une protéine multifonctionnelle qui modulerait l'expression de gènes par plusieurs mécanismes indépendants. En plus du syndrome de Rett, nous connaissons deux fois plus de patients (homme ou femme) avec des mutations dans le gène MECP2 entrainant des troubles neurologiques de sévérité variable. Globalement, les mutations dans MECP2 affectent 30,000 nouveaux patients chaque année dans le monde. Tous ces cas sont sporadiques et le conseil génétique et le diagnostic prénatal ne sont pas possibles ce qui entraine que leur prévalence ne changera jamais. A ce jour il n'existe aucun traitement.

 titfichemecp2_2.png

Pour de plus amples informations concernant le gène Mecp2, notre équipe attend votre message sur operett@operett.net

 titreparticipez.png